Environnement

Chez Tohi, le respect de l’Environnement est une priorité. Depuis le début de l’année 2008, cette société se penche sur la problématique des gaz à effet de serre. La chocolaterie souhaitait estimer son impact climatique afin de mettre en place des actions de diminution et de compensation de ses émissions de carbone.

Un audit des émissions CO2 provenant des activités directes de Dolfin fut réalisé en collaboration avec l’entreprise CO2logic.

La chocolaterie s’est donné comme objectif de réduire ses émissions de 15 %. Par ce travail, cette entreprise a pris conscience de sa contribution à résoudre le problème du réchauffement climatique. Un premier pas qui, dans un ensemble, peut faire la différence.

Afin de compenser ses émissions restantes de CO2, Dolfin participe cette année à un projet en Ouganda. Dans ce pays, 95% de la population utilise essentiellement le bois et le charbon de bois pour cuire ses repas quotidiens, et la déforestation devient un grave problème. L’objectif de ce projet vise à aider à préserver les arbres, réduire la déforestation, et assurer de meilleures conditions de vie à la population en réduisant les polluants nocifs dans leur ménage. Il facilite donc l’accès aux technologies de poêles à bois améliorés dans tout le pays.  Chaque poêle permet de réduire la consommation de bois et de charbon de plus de 40% par rapport aux autres méthodes de cuisson et permet d’économiser 75$ par an et par famille. Ces poêles permettent également une réduction des émissions de polluants qui sont souvent à l’origine de maladies respiratoires chez les femmes et les enfants. La compensation des émissions carbone de Dolfin à travers ce projet a permis d’offrir un poêle à bois à 95 familles. 

En œuvrant progressivement pour la réduction et la compensation du carbone, Dolfin et ses employés acquièrent la philosophie et l’expérience nécessaires qui les préparent aux nouveaux défis de notre époque.